Ecommerce seo : notre avis fin 2018

15Oct, 2018

A une ère qui ne parle presque plus que des réseaux sociaux, des Google Adwords et d’intelligence artificielle, j’ai envie de vous parler de la réalité.

Oui, celle du terrain. Pas celle que l’on peut voir dans les films de science-fiction ou dans les magazines tech ?

Le SEO en 2018 ?

Désolé d’en décevoir certain mais on constate que le SEO est le canal qui apporte dans la très grande majorité des cas le plus de trafic et de ventes.

C’est également selon nos clients le canal le plus rentable.

Le vrai gros souci est qu’il faut le travailler sur le moyen et long terme donc on ne peut pas avoir des résultats du jour au lendemain.

La façon dont Google gère les adwords sur mobile au moment où j’écris cet article ne favorise pas vraiment le SEO. En effet, sur certaines requêtes, il faut scroller tellement pour voir le premier résultat de recherche naturel qu’il ne faut pas se mentir. Ca n’aide pas.

Plusieurs clients ont des stratégies 100% naturels

Vous le savez, nous proposons de prendre en charge le référencement naturel pour ceux qui le souhaite.

Je ne sais pas si on a les clients qui nous ressemble ou que le profil des clients qui sont sensibles à nos messages ne veulent rien payer 😉 mais seulement 20% de nos clients achètent du trafic.

On a des bons résultats mais ce qui est flagrant est l’état d’esprit !

Etat d’esprit

Ce qui est intéressant en ce qui concerne nos clients qui ne veulent faire que du SEO et qui sont juste présent rapidement sur les réseaux sociaux, c’est le degré d’engagement.

Ils ont décidé de faire une chose, et de le faire à bloc !

Le fait de ne pas être pollué avec tous les autres leviers d’acquisition qui sont cher et demandent une expertise qu’ils n’ont pas, leurs permet de développer un état d’esprit de filou.

C’est très intéressant car ils font évidemment de l’emailing, des trucs vraiment pas cher mais simple. Et ça marche !

Pas tout miser sur le SEO

Il faut introduire d’autres sources de trafic pour ne pas tout mettre dans le même tuyau car si le tuyau se casse … Il faut prévoir un autre chemin ^^

Conclusion

Je pense souvent à David Douillet qui disait qu’il n’était pas très bon sur les gammes en Judo. Il avait durant sa carrière travaillé trois mouvements mais ils faisaient ça vraiment très bien et ça permettait de gagner des matchs.

Quand je discute avec nos clients, ils sont à bloc et ne veulent entendre parler que des recettes de grand-mère. Quand je regarde les statistiques de ceux-là, j’avoue que  ça me fait du bien car je fais de la veille et je me pose plus de questions qu’eux.

Ça permet aussi de voir qu’il n’y a pas que Amazon et tant mieux.

J’espère que vous avez apprécié ce billet qui parle en fait plus d’un état d’esprit à avoir. Ou pas mais il faut choisir son camp car il est très difficile d’adresser tous les canaux d’acquisitions avec le même niveau d’exigence que dans le ecommerce en 2018.

Bonne journée.

[Total : 2    Moyenne : 5/5]
A propos de l'auteur
Passionné par le digital, Louis-Alexandre est le co-fondateur de Jloo. Il a créé il y a plus de 10 ans un des leader de la vente de produit d'optique sur internet avant de rejoindre La Foir'Fouille et les cavistes Nicolas par la suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *