Ambiguous intent – Les requêtes ambigües en SEO

Les “requêtes ambiguës” sont des mots-clés qui n’ont pas de signification claire ou unique (mentionnés comme “requêtes à significations multiples” dans les Quality Rater Guidelines).

Dans ses directives, Google fait la distinction entre les interprétations dominantes, courantes et mineures des requêtes ambiguës. Pourquoi Google devrait-il opter pour un sens unique alors qu’un seul mot peut en avoir tant ?

Cependant, le sens n’est pas immuable. L’intention de l’utilisateur non plus. Elle peut être peu claire au départ, être multiple et évoluer dans le temps. En tant que telle, l’ambiguïté n’est pas binaire mais linéaire.

 

Le degré d’ambiguïté

Les mots clés peuvent être plus ou moins ambigus, en fonction du temps, de l’évolution de leur signification en fonction des événements et de la connaissance qu’en a Google.

Google est confronté à un défi de taille :  environ 15% des recherches quotidiennes sont nouvelles. Ils ont créé une technologie comme RankBrain pour comprendre rapidement la signification des nouvelles requêtes. Elles sont parfois plus spécifiques, parfois plus ambiguës. Plus elles sont spécifiques, plus il est facile pour Google d’afficher le bon résultat pour le mot clé dès le départ, car cela indique une intention claire.

Ainsi, des résultats fluctuants pour un mot-clé – en particulier lorsqu’ils proviennent de différents types de sites, par exemple un éditeur, une place de marché ou une boutique de commerce électronique – peuvent indiquer une ambiguïté du mot-clé qui est soit causée par un événement, soit une meilleure compréhension par Google de ce que veut l’utilisateur.

Un autre bon exemple d’une requête avec une intention spécifique qui devient ambiguë une fois par an est “Independence Day”. L’intention dominante est l’information sur le film avec “Bienvenue sur terre” Will Smith et Jeff Goldblum. Mais autour du 4 juillet, elle se transforme en information sur le jour férié.

Les requêtes ambiguës ne sont pas nouvelles. En fait, Microsoft a publié en 2007 un brevet intitulé “Identifying Ambiguous Queries in Web Search”. Il démontre qu’au moins 87 % des requêtes ambiguës peuvent être identifiées et comprises grâce à l’apprentissage automatique supervisé. N’oubliez pas que c’était il y a 13 ans.

L’importance des mots supplémentaires pour mieux comprendre la requête n’est pas à négliger. En d’autres termes, l’ambiguïté d’une requête dépend également de sa longueur. La troisième relation existe entre le volume de recherche des requêtes et l’ambiguïté.

 

La relation entre le volume de recherche de mots-clés et l’ambiguïté.

  • Plus le volume de recherche d’une requête est élevé, plus elle est compétitive.
  • Plus la requête est courte, plus son volume de recherche est élevé.
  • Plus le volume de recherche de la requête est élevé, plus l’ambiguïté est grande.

En raison de la relation directe entre le volume de recherche de la requête, la compétitivité et l’ambiguïté, nous pouvons utiliser les mesures des mots clés en combinaison avec les caractéristiques des SERP pour surveiller efficacement l’intention de l’utilisateur perçue par Google pour un mot clé. Également pour l’intention fragmentée de l’utilisateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *