Les balises HTML – Explications SEO

Que représente les balises HTML ?

Les balises TML sont des éléments de code à l’arrière-plan de toutes les pages Web, mais il existe également des types de code HTML spécifiques qui fournissent aux moteurs de recherche des informations clés pour l’affichage des SERP. Essentiellement, ces éléments mettent en évidence les parties de votre contenu qui sont pertinentes pour la recherche, et ils décrivent ces éléments pour les robots de recherche.

Cela dit, vous n’êtes pas obligé d’utiliser tous ces outils de code supplémentaires. Les moteurs de recherche deviennent plus intelligents et les balises HTML sont beaucoup moins utilisées aujourd’hui que par le passé. Mais quelques balises tiennent bon et certaines ont même gagné en valeur de référencement.

 

Quelles sont les principales balises HTML ?

  1. Balises de titre

Les balises de titre sont utilisées pour créer les titres cliquables que vous voyez dans les SERP.

L’optimisation de la balise titre vous permet de contrôler la façon dont votre page est représentée dans les SERP.

 

  1. Balises de méta-description

Les balises de méta-description sont utilisées pour définir les descriptions dans les extraits de résultats de recherche.

Google n’utilise pas toujours les balises de méta-description pour créer ces extraits, mais si la balise méta est présente, il y a de fortes chances que votre méta-description apparaisse dans la SERP.

 

  1. Balises d’en-tête

Les balises d’en-tête sont utilisées pour structurer vos pages, tant pour le lecteur que pour les moteurs de recherche.

Du point de vue de l’utilisateur, les titres sont des aides à la lecture très pratiques.

Du point de vue du moteur de recherche, en revanche, les balises d’en-tête constituent le cœur du contenu et aident les robots d’exploration à comprendre le contenu de la page.

 

  1. Texte alternatif des images

Alors que l’objectif principal du texte alt est l’accessibilité du Web, l’objectif du référencement de l’attribut alt est l’indexation des images.

L’objectif principal du texte alt d’une image est d’aider les utilisateurs à comprendre l’image lorsqu’elle ne peut pas être visualisée, par exemple par un visiteur souffrant d’une déficience visuelle. Dans ce cas, ainsi que lorsqu’il y a un problème et que l’image ne se charge pas, le texte alt peut être utilisé pour décrire le contenu de l’image, au lieu de la visualiser.

 

  1. Balisage Schema

Le balisage Schema est utilisé pour améliorer les extraits de SERP ordinaires avec des fonctionnalités d’extraits riches.

Ces balises sont utilisées par les webmasters pour fournir aux moteurs de recherche des informations supplémentaires sur différents types de pages. À leur tour, les moteurs de recherche utilisent ces informations pour enrichir leurs synoptiques SERP de diverses fonctionnalités.

 

  1. Balises sémantiques HTML5

Les éléments HTML5 sont utilisés pour mieux décrire les différents composants de la page.

Avant l’introduction des éléments HTML5, nous utilisions principalement des balises div pour diviser le code HTML en composants séparés, puis nous utilisions des classes et des identifiants pour spécifier davantage ces composants. Chaque webmestre spécifiait les composants à sa manière, ce qui donnait lieu à un certain désordre et constituait un défi pour les moteurs de recherche qui devaient comprendre ce qui se trouvait sur chaque page.

Avec l’introduction des éléments HTML5 sémantiques, nous disposons d’un ensemble de balises intuitives, chacune décrivant un composant de page distinct. Ainsi, au lieu de baliser notre contenu avec un tas de divs déroutants, nous disposons désormais d’un moyen de décrire les composants d’une manière facile à comprendre et normalisée.

 

  1. Balise Meta robots

La balise meta robots concerne les règles d’engagement entre les sites Web et les moteurs de recherche.

C’est ici que les propriétaires de sites Web peuvent définir un ensemble de règles pour l’exploration et l’indexation de leurs pages.

 

  1. Balise canonique

La balise Canonical vous épargne le risque de contenu dupliqué.

L’essentiel est qu’une page donnée, sans que vous en soyez responsable, peut avoir plusieurs adresses. Parfois, elles résultent de divers artefacts – comme http/https et diverses balises de suivi – et d’autres fois, elles résultent de diverses options de tri et de personnalisation disponibles dans les catalogues de produits.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *